Frais de livraisons offerts

Le nœud papillon ou l’élégance masculine


Porté par les plus grands et de retour en force, il n’est plus réservé aux tenues de soirée . Moins formel, il se place en bonne position dans les défilés, grâce aux créateurs de mode Albert Elbaz pour Lanvin ou Alexis Mabille pour Dior.
En concurrence perpétuelle avec la cravate, le nœud papillon vit des hauts et des bas au fil des années.
Aimé puis boudé, de nouveau adoré, le nœud « pap » ne laisse personne indifférent pour notre plus grand plaisir.

Les origines du nœud papillon

Inventé au cours du XIXe siècle, le nœud papillon reste encore de nos jours une valeur sûre en matière d’élégance masculine. Dérivé d’un nœud de cravate, Beau Brummell, Dandy anglais, en fait sa marque de fabrique. Nœud de cravate qui sera baptisé nœud papillon, en 1904 en l’honneur de l’Opéra Madame Butterfly de Puccini.

Il est pourtant très difficile de suivre l’histoire du nœud papillon et de le dissocier de celui de la cravate. Certains historiens pensent qu’il pourrait être une variante du fameux jabot, en version plus moderne. D’autres pensent qu’au contraire il existait avant la cravate et serait une alternative aux foulards des cavaliers croates lors de la Guerre de 30 ans. Croate voulant dire « cravate », le débat reste donc ouvert, quant aux origines véritables de ce morceau de tissu.

Une version américaine tend à penser que le couturier Pierre Lorillard IV, lors d’un bal très chic à New-York, se serait permis de fabriquer une cravate courte pour l’un de ses amis. Ainsi, le smoking et le nœud papillon voient le jour en même temps. L’un ne pouvant vivre sans l’autre aux yeux des cercles très fermés de l’aristocratie et des nouveaux riches.
Au début du XXe siècle, le divorce entre la cravate et le nœud papillon est consommé. Chacun trouvant sa place et son usage bien à lui. La cravate a le vent en poupe alors que le nœud papillon peine encore à se frayer une place dans une société moins guindée. Les réputations ont vraiment la vie dure et notre pauvre nœud en subi toutes les conséquences.

Élégance ou excentricité ?

Le nœud papillon peut se fondre dans n’importe quel look. Selon les personnalités, il peut être d’une élégance rare ou d’une excentricité décadente.
Certaines professions adoptent le nœud papillon, avant tout pour son côté pratique. Il ne trempe pas dans les assiettes pour les professionnels de la restauration, ne traîne pas sur un bureau, ce qui plaît aux fonctionnaires et ne pendouille pas sur le visage des contagieux pour les médecins. Les côtés pratiques sont nombreux et cet accessoire formel lui apporte des ambassadeurs de charme comme Winston Churchill ou James Bond.

En duo avec un smoking, il est associé à la fête et aux soirées mondaines. Et même s’il est souvent considéré comme étant coincé et réservé aux dimanches, le nœud papillon à quand même une sacrée classe et donne une allure folle à celui qui le porte, que cela n’en plaise aux amoureux des cravates.

Il est aussi très prisé des comiques et autres clowns. Véritable accessoire de spectacle, il est aimé des acteurs comme Chaplin ou Laurel Hardy, ne passant jamais inaperçu. Moins conventionnel qu’une cravate, dans les années 80, le nœud papillon est ringardisé et associé aux loosers dans certaines séries télévisées. Le ridicule ne l’épargne pas, les spectateurs non plus.
Boudé, oublié, le nœud papillon perd de sa superbe…

Une belle renaissance

La mode étant un cycle sans fin, les créateurs remettent au goût du jour et de manière bien moins informelle notre nœud papillon, pour le plus grand bonheur des fashionistas. Le français Alexis Mabille en fera un accessoire de nouveau à la mode.

Petit à petit, le nœud "pap" reprend du galon, en apparaissant dans les défilés. Lanvin se l’approprie en faisant de lui le signe distinctif de la Maison. Les femmes ne sont pas en reste, trouvant mille et une façons de le porter.
Devenu un véritable passe-partout, il se fond dans n’importe quels looks des plus sages au plus fun et colorés. Les sportifs l’adoptent et les grandes marques de prêt-à-porter lui vouent une nouvelle passion.

Belle revanche pour le nœud papillon qui voit son ennemie de tous les temps, à savoir la cravate, perdre de sa superbe. La révolution numérique y est pour beaucoup, les nouveaux chefs d’entreprise se baladant plus en jean basket qu’en costume 3 pièces.

À la fois élégant, excentrique et basique, le nœud papillon se refait une santé en se déclinant de différentes matières et couleurs. Il ne connaît aucune limite, permet d’exprimer sa personnalité, sa créativité tout en s’amusant.
Des déclinaisons à l’infini, un look qui ne laisse jamais indifférent, une élégance réinventée, le nœud papillon a tout bon en toute circonstance.